Lundi, 27 Décembre 2010 09:40
Évaluez cet article
(0 votes)

Espagne : Des sénégalais épousent de vieilles toubab pour échapper à la prison Favori

Plus d’une vingtaine de sénégalais croupissent dans les prisons espagnoles pour avoir séjourné illégalement dans le pays de Juan Carlos. Ces adeptes du fameux slogan « Barça ou Barsa », (immigrer à tout prix), vivent une situation très difficile. Ils sont traqués, poursuivis et emprisonnés, selon un sénégalais vivant à Madrid depuis plus de quinze ans qui s’est confié à la Ruepublique.com.

Notre interlocuteur regrette le comportement de certains de ses compatriotes qui optent pour la facilité. « Ils se marient avec les vielles blanches pour avoir des papiers ou quelque chose que j'ignore.  La plupart de ces sénégalais sont arrivés en Espagne par la voix maritime. Ils passent la nuit à la belle étoile comme des clochards. La situation est terrible» se désole-t-il.

Depuis le début de la crise économique, qui touche ce pays européen, les émigrés sont victimes de l’inhospitalité des espagnoles. Ils ne tolèrent plus les dérives dans leur pays. Seules les vieilles blondes montrent une certaine tolérance à l’endroit de ces jeunes aventuriers qui ont la prison dans leur bandoulière. « De nos jours les contrôles de la police nationale se multiplient du matin au soir, c’est la raison pour laquelle beaucoup de sénégalais se trouvent dans les centre de sans papiers sinon dans les prisons... », ajoute notre source.

Les contrôles illégaux de la police espagnole dans les résidences des étrangers sont aussi décriés. Ces sénégalais attendent toujours la réaction des autorités sénégalaises.


Ruepublique.com

 

 

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Dernière modification le Mardi, 04 Janvier 2011 23:27
Marcellin Diallo

Marcellin Diallo

Xuli Bët - Rédacteur en chef de la Rue Publique.com

La rue publique vous appartient...Etes vous prêts pour présider à sa destinée? Votre opinion sur la rue publique, c'est l'ambiance qui ne fait pas de tapage, alors réagissez avant qu'il ne soit tard.

Site web: www.ruepublique.net

Denier de Marcellin Diallo

Haut de la page