Samedi, 09 Avril 2011 21:41

La guerre matinale des télés : Kenkéliba, Goodmorning et Yewwuleen

La guerre des télés

La guerre fait rage: RTS1, 2STV, TFM et les autres chaînes se démènent tous les matins pour créer l'événement sur leur antenne, mais seulement pour se partager à peine... 1,2 millions de téléspectateurs! Entre 6 h 30 et 9 h, la télévision est peu regardée par les sénégalais, à la différence des Européens, qui prennent leur «Ndéki» devant le petit écran.

 
Dès ce lundi, ce sera le début d'une guerre sans pitié entre les trois chaînes de télévisions sénégalaises, la RTS1, la 2STV et la TFM autour de la tranche stratégique de la matinale. Le nouveau défi de ces chaines de télévisions c'est de remplir la tranche de la matinale pour gagner la bataille de l'audience. Entre humeur, revue de presse, fashion, news du internet, santé, et cuisine les émissions des matinales livrent presque les mêmes contenues et chacune d'elles pensent faire la différence pour ameuter les téléspectateurs. 
 
Depuis un moment, les télévisions se sont mises à la matinale et c'est presque devenu une tranche horaire prisée par les téléspectateurs. La RTS1 est venue en force après l'arrêt de la première phase de « Goodmorning » de la 2Stv. Ce lundi, la TFM entre dans la danse en proposant elle aussi sa nouvelle émission matinale appelée « Yeewoleen ».
 
 
Les trois chaînes de télévisions cherchent principalement à se positionner en pleine ligne de mire dans le collimateur des téléspectateurs. La première télévision à rompre pour la première fois et à glisser dans la tranche des matinales a été la 2stv. Cette dernière avait lancée en 2010 sa première émission matinale « Goodmorning » sur un plateau innovant animé par Pape Cheikh Diallo. La diffusion de l'émission à été suspendue pendant un certain temps, certainement à cause du départ de l'animateur principale. 
 
 
Pour la 2STV, cette rentrée s'avère encore plus cruciale. Pas au mieux dans les audiences, chahutée par certains téléspectateurs de la RTS1, elle se doit de frapper un grand coup pour marquer cette retour. Avec Fily Diouf comme animatrice, l'émission matinale de la 2STV cherche a reprendre sa place avec un joli plateau. Pas assez de rubriques comme kenkeliba, une heure entière réservée à l'invité de la matinale. La grande innovation de taille est l'intervention des téléspectateurs à partir de facebook. Une touche assez originale aussi clôture l'émission avec « j'aime ou j'aime pas »comme droit de réponse de l'invité qui est appeler à faire face à face avec l'animatrice. 
 
Au niveau de la RTS1, c'est au journaliste Aboubakry Bâ de proposer l'émission Kenkéliba qui est animée par la ravissante Sara Cissé. L'animatrice en vedette de Kenkéliba n'est pas seule, elle est aussi accompagnée par ses chroniqueuses telles que Mya de l'émission « Tu Kiff », Oumy Ndour alias « ndourette » pour la culture, Anne-Marie Gomis pour l'info, Oumou Baldé pour la santé, Moona la rappeuse pour la musique … Aujourd'hui Kenkéliba se positionne confortablement en tête des audiences de la tranche des matinales.  
 
Du côté de la TFM, la bande annonce passe plus d'une dizaine de fois par jour depuis cette semaine et la toute première diffusion de l'émission est fixée pour ce lundi. « Yewwulen » sera animée par l'ex directrice des programmes de WalfTv, Aissatou Diop Fall. Elle sera pas seule, car dans la bande annonce, nous avons vu le comédiens Sanekh, Ton ada et Sylla Mougneul, Ahmet Aidara pour la revue de presse, Ngoné Ngom … 
 
Le grand public ignore que de l'autre côté de son petit écran se joue une guerre sans merci : celle qui oppose depuis quelques temps les chaînes de télévision privées et publiques sénégalaises. Pour presque les mêmes rubriques aux mêmes heures, la guerre entre télévisions ne fait que commencer.
 
 
 
 
 
Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Dernière modification le Samedi, 09 Avril 2011 22:14
Fatou akara

Fatou akara

étudiante en master 1 journalisme et communication

Haut de la page