Samedi, 14 Mai 2011 11:58

L' « ère »’ que nous vivons

Délestages au Sénégal

Nous ne dirons pas, que nous ne nous développons pas, mais le Sénégal marche au pas du caméléon, des mal gestions par si et là, les comptes et décomptes de l’ANOCI du journaliste Latif Coulibaly, en est une parfaite illustration. En vérité, nul n’est dupe, nous constatons que c’est la panique à bord du régime au pouvoir, ou si ce n’est pas des délestages, c’est des remaniements ministériels à ne plus en finir, et l’appareil étatique qui n’hésite plus à prendre en otage la liberté des citoyens.
 Le Dem et Dick du ministre de la justice, est une tentative maladroite et cousue de fil blanc pour compromettre la liberté des sénégalais. Ces manœuvres sont d’ailleurs à mettre en relation avec les accès de violence perpétrés à l’instigation des responsables du parti au pouvoir, aveuglés et affolés par la perspective de leur départ imminent du pouvoir en vue de l’échéance prochaine de février 2012. 
 
Mais que la partie présidentielle pour citer notre cher président Maître Abdoulaye WADE et ses affidés se le tiennent pour dit, les atteintes à l’intégrité physique, les actes de violence et d’intimidation restent impunies. Ne serait –il pas le moment de faire avec des technocrates et hommes d’actions et des apolitiques tels que ; Mr Ibrahima FALL de l’ONU, Khalifa SALL maire de Dakar, et  Adjibou SOUMARE ex 1er ministre, ou le régime sera peut –être semi politique. Et l’on n’aura pas à injecter des centaines de milliards dans le secteur de l’énergie, sans que le problème ne soit résolu.  Puisque ceux qui ont la charge de protéger les citoyens et de garantir le libre exercice de leurs droits fondamentaux sont les premiers à les violer, en toute impunité, les Sénégalais prendront leur responsabilité pour en découdre avec ceux qui veulent instaurer un régime de terreur pour empêcher toute velléité de contestation et d’opposition. Et à partir de ce moment, l’escalade qui pourrait en découler portera la responsabilité exclusive d’Abdoulaye Wade, lui le principal promoteur de la violence qui a fait l’apologie de l’impunité en accordant la grâce aux assassins d’un juge constitutionnel, et en encouragent toutes les exactions, tous les délits et crimes commis par des personnes identifiées qui continuent de se promener, dans les allées et artères de son pouvoir, ou en est l’affaire de Talla Sylla, Kara et Cambél DIENG ? 
 
Quand un régime ne compte plus que sur des hommes de mains, les commis aux basses besognes, c’est que sa base sociale s’est délitée et que sa fin est prochaine. Nous tenons à témoigner notre solidarité à tous ses citoyens et à tous ceux qui, chaque jour, font face avec courage et abnégation aux nervis écervelés, qui se dressent sur le chemin de l’accomplissement de leur mission glorieuse de la défense des intérêts matériels et moraux des populations. A cet égard, nous renouvelons notre soutien sans faille aux populations qui se sont trouvés en butte aux tracasseries policières et confrontés aux attaques orchestrées par les sbires du pouvoir. C’est aussi le moment de remercier ceux qui ont soutenu Mr Bara TALL, et qui ont bien voulu le manifester solidarité et encouragement pendant ces épreuves qui n’ont pu que, renforcer leur détermination et leur courage. 
 
Manifestement, il manque à Abdoulaye Wade de la sensibilité populaire et des intuitions qui lui seraient indispensables pour discerner la gravité des circonstances dans lesquelles se terminerons son règne. Car les manifestations populaires du 19 mars dernier, constituent une jauge, de l’expression pacifique du rejet massif de son régime, par toutes les couches de la Nation sénégalaise, des plus jeunes aux moins jeunes, toutes catégories socioprofessionnelles considérées et confondues. Le déchaînement populaire contre lui, les manifestations organisées contre sa gouvernance toxique et le rejet profond de sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Et c’est seulement en formant un gouvernement d’union national, qu’il montrera qu’il a décrypté, pendant qu’il est encore temps, les signes du mouvement historique irréversible, qui se déroule sous nos yeux.
 
 
Par El hadji Ibrahima DIAGNE
 
Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Dernière modification le Samedi, 14 Mai 2011 12:10
Mbaye Journaux

Mbaye Journaux

Journaux ... Journaux... qui veut l'info du jour ?

Je suis Mbaye l'Hbedo votre livreur quotidien de journal en ligne. Alors suivez moi et vous serez bien servi.

 

Site web: www.ruepublique.net

Denier de Mbaye Journaux

Articles similaires (par étiquette)

Haut de la page