Lundi, 27 Juin 2011 18:31
Évaluez cet article
(0 votes)

Coups et blessures : Y'en a marre décide de ne pas porter plainte Favori

Conférence de presse Y'en a marre

Pour leur première conférence de presse après les évènements du 23 juin, les membres du mouvement apolitique et citoyen « Y'en a marre » se sont adressés à la presse sénégalaise et internationale pour faire le bilan de leur combat et par la même occasion annoncer leur plan d'action pour les étapes suivantes.

 

 

Les rappeurs se sont félicités de la mobilisation des citoyens pour la victoire de la démocratie. Ils sont salués la détermination du peuple sénégalais à dire non à une quelconque "old up" du pouvoir. Victoire, parceque la loi en question n'a pas été voté par l'assemblée en majorité favorable aux idées et propositions du président Wade.

 

Depuis sa naissance, le 16 janvier 2011, le mouvement Y'en a Marre, s'érige en sentinelle de la démocratie. Il convient de rappeler que Y'en a Marre est une dynamique autonome, indépendante, transversale aux contextes et options politiques, une dynamique de réflexion et d'action. Y'en a Marre obéit à un axiome ; être toujours, aujourd'hui et demain, dans la disposition de servir le peuple. Exclusivement, et au prix de tous les sacrifices. Nous ont-ils dit à travers leur communiqué de presse.

 

À la question, vont-ils porter plainte contre les policiers qui durant les manifestations ont maltraité certains d'entre eux, ils ont préféré joué les plus sages et les plus matures. « On s'attendait à pire, on avait même prévu de mourir et d'y laisser notre vie. Je pense que c'était le prix à payer et cela en valait la peine. Quand nous avons été libérés, nous sommes partis rendre visite aux bléssés sur leur lit d'hopital et certains chez eux. Nous leur avons dit qu'ils ont défendu dignement la patrie et qu'ils en sont sorti avec une trace de blessures qu'ils brandiront fierement devant leurs fils et petits fils comme preuve de leur participation à la victoire du peuple un certain 23 juin 2011. » dit Thiat du groupe Keur Gui.

 

« Le plus important c'est le résultat, nous avons tous été bastonnés, nous avons tous été cicatrisés mais cela ne nous empêche pas de féliciter les forces de polices pour leur comportement exemplaire et leur calme durant les manifestations car cela pouvait bien déborder. Nous sommes conscient que nous égratignures et nos cicatrices seront des marques indélébiles de la victoire d'un peuple qui a su dire non de la meilleure des manières quand il le fallait. » Conclu Thiat, l'un des fondateur du mouvement qui a été arrêté par les forces de l'ordre la veille de la journée du 23 juin avec son compagnon rappeur Fou Malade.

 

La responsabilité et la maturité de la jeunesse sénégalaise se symbolise à travers ce mouvement patriote. Des jeunes qui veulent jouer leur partition dans la marche démocratique de la nation sénégalaise. Un appel à été lancé à l'endroit de la jeunesse sénégalaise pour qu'elle continue à s'inscrire dans les règles démocratiques pour que durant la longue marche qui attend le Sénégal vers le rendez-vous des grandes nations, qu'il n'y ai pas de transition, une parenthèse où l'armée prendra la tête du pouvoir.

Une grande mobilisation pour informer et éveiller les sénégalais face à leur responsabilité en 2012. La maturité commence par une carte d'électeur. Pour la sensibilisation, le mouvement est dans sa deuxième phase avec le plan « Dass Fananal ».

 

À la fin, un appel à l'union et à mobilisation a été lancé à l'endroit des rappeurs et musiciens mbalakhman pour qu'ensemble, ils mènent le combat pour la victoire du peuple sénégalais.

 

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Dernière modification le Lundi, 27 Juin 2011 19:35
Le Vigile du quartier

Le Vigile du quartier

Xuli Bët - Rédacteur en chef de la Rue Publique.net

Vous pouvez me contacter pour toutes suggestions et commentaires. Si vous voulez devenez rédacteur, c'est simple, inscrivez-vous sur le site et commencer à publier vos articles et billets.

Site web: www.ruepublique.net
Haut de la page