Dimanche, 25 Novembre 2012 11:45

Coumba au pays des merveilles

Brésiliennes, mexicaines et maintenant indiennes et même chinoises, les télénovélas polluent nos écrans et ont l’art de nous (pas tous) abrutir à souhait. Consciemment ou inconsciemment d’ailleurs. Et pour cause, ces séries nous transportent dans une vie imaginaire, d’amour idyllique, de jeunes riches oh à quel point beaux, avec des filles belles, sexy et qui font tout ce qu’elles veulent !



Des années durant, le suspens est maintenu, distillé à coups de rebondissements aussi idiots qu’invraisemblables. Mais que dis-je ? C’est bien là le but du jeu non ? Rendre accroc, faire rêver…  Qu’à cela ne tienne ! Les téléspectateurs ont envie de rêver. C’est doucement mais surement qu’ils sont entrainés au pays des merveilles, là où la fameuse Alice a élu domicile. Là où les hommes sont tous (à l’exception des méchants) beaux, riches, gentils, attentionnés, bien coiffés et avec une parfaite manucure. Satanée Alice !

Petit inventaire

Rose sauvage, Chikinia gonzaga, Rubi (j’avoue, j’ai adoré cette série), India love story, Beverly Hills, Melrose place, et plus récemment Vampires Diary et Gossip girl ! Ces séries américaines concernent une autre catégorie de la population et ses effets sur son public sont tout aussi ravageurs.

Aussi abrutissantes et idiotes (les degrés diffèrent d’une série à une autre) que nous savons qu’elles sont, nous avons tous regardé ou au moins une fois, jeté ne serait-ce qu’un coup d’œil à l’une de ces séries. N’est-ce pas ? Là où se trouve la différence c’est le recul que nous pouvons avoir ou non par rapport à leur contenu. Si certains regardent pour passer le temps, d’autres par contre deviennent accrocs et vont jusqu’à s’identifier à leur héro(ïne) et à la vie de ce(tte) dernier(e).

Quand la fiction se mêle à la réalité

Résultat des courses : des filles qui se prennent pour Blaire Waldorf de Gossip Girl, se transforment en Lolita (maquillage, look ultra sexy, sexualité précoce) et des garçons qui sont devenus des fashion victims et à qui ils ne manquent que le poudrier Dior-pour-Homme pour compléter leurs accessoires. Des ados qui passent leur temps à rêvasser de strass et de paillettes, courent derrière des amis riches, roulent des rrrrrr, se font des smack à tout va, se font la bise 10 fois dans la même journée, s’appellent par des surnoms ridicules, passent leur temps à s’exhiber sur Facebook et à fantasmer sur les sites des « people »… la liste est loin d’être exhaustive.

Dans la catégorie que je viens de décrire, nous trouvons surtout les adolescent(e)s des milieux urbains. Ce groupe, hélas, n’est pas le seul « contaminé » par les effets néfastes des télénovelas et autres séries américaines. Des sujets plus âgés issus de diverses catégories socioprofessionnelles sont aussi concernés. Certains trentenaires et même quarantenaires sont atteints. Mais c’est quand même chez les ados que le phénomène fait plus le de ravages. D’ailleurs je n’écris pas pour critiquer mes cadet(e)s et pairs mais en tant qu’ancienne « victime » (mon cas n’était pas critique nak), c’est avec une grande humilité que je rédige ces lignes.

Vivons notre réalité

Pour les personnes dont ce genre de vie est réalité (il y en à Dakar et il ne faudrait pas leur en vouloir… bon disons pour ceux dont les parents ont gagné dignement leur argent) tant mieux. Pour les autres, acceptez que vous ne fassiez pas parti de ce milieu. Vivez votre réalité et basta. Il n’y a aucune honte si vous n’avez pas de quoi allez faire du shopping tous les weekends, si vous n’avez pas la permission pour aller à la teuf du quartier ou pour acheter la nouvelle paire de ballerine Guess. Ceci n’est la réalité que pour une minorité surtout dans un pays pauvre comme le nôtre.

Mettez à profit toutes ces heures passées à rêvasser pour penser à votre avenir. Il y aura toujours des teufs, toujours de belles chaussures, de belles robes, des restaurants tendances, des endroits branchés où vous pourrez aller vous éclater. Si vos amis d’aujourd’hui dans 5 ou 10 ans roulent en BMW alors que vous n’avez pas le moindre sou en poche (car vous séchiez les cours et faisiez la teuf), rien de tout cela ne vous intéressera. Au contraire, vous allez être malheureux au point que vous irez vous cacher pour vous faire oublier tellement vous ne sauriez pas où vous mettre. Pis d’ailleurs pourquoi se forcer ? Pourquoi singer des comportements, des attitudes, des gestes, du vocabulaire qui ne sont pas les nôtres ? Pourquoi vouloir vivre comme dans Gossip Girl ? Beverly Hills ? Pourquoi essayer de ressembler à Rubi ?

Soyons heureux dans la simplicité


Ne sous-estimons pas les moments de bonheur passés à la plage juste avec une natte et du thiaf (arachides grillés) ou les après-midi passés dans le quartier à l’ombre des arbres entrain de faire du ataya. Pourquoi préférer ces moments à des heures perdues dans des endroits où toute notre épargne ne pourrait acheter au mieux que le ticket d’entrée ? À quoi bon aller perdre son temps à faire du lèche-vitrine au sea plazza pour prendre des photos, payer un coka que l’on sirote pendant 2 heures pendant que l’on texto tous ses ami(e)s pour leur demander où ils sont juste pour pouvoir dire : “Lol. Tu sors pas puce ? Moi suis au sea plazza en face de l’océan, entrain de siroter mon Coka. xoxoxo”.



Texto auquel Coumba répondra par : “J’ai pas envie de sortir ce soir, j’ai le blues… je préfère rester devant la télé regarder l’incroyable famille Kardashian. Au fait tu savais que Kim sort maintenant avec Kanye West. Ohhhh my Gosh j’aurais aimé être à sa place xoxoxo”.

Je vous laisse imaginer la suite de la discussion…

Faty

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Mbaye Journaux

Mbaye Journaux

Journaux ... Journaux... qui veut l'info du jour ?

Je suis Mbaye l'Hbedo votre livreur quotidien de journal en ligne. Alors suivez moi et vous serez bien servi.

 

Site web: www.ruepublique.net

Denier de Mbaye Journaux

Articles similaires (par étiquette)

Haut de la page