Lundi, 02 Décembre 2013 10:47

5eme Anniversaire de l’APR : Si le ridicule pouvait tuer.

Le 23 Juin 2011 est assurément une date à marquer au fer rouge dans l’Histoire de la Démocratie de notre pays. A contrario, ce 1er Décembre 2013 est une bien triste date pour le Sénégal. Voici que la classe politique sénégalaise dans sa quasi-totalité s’est enfermée dans l’Hôtel le plus luxueux du pays pour fêter et chanter l’anniversaire du parti au pouvoir…On se croirait dans le Zaïre folklorique de Mobutu, les assassinats en moins.

Si le ridicule pouvait tuer, je ne donnerais pas cher de la peau du chef de l’Etat, le Président de la République Macky Sall, sur qui nous avons massivement porté notre choix pour faire partir Abdoulaye Wade et ses lieutenants. Comment un homme qui a pu paraître aussi humble pendant des années, au point que les Sénégalais le portent à la Magistrature suprême, peut-il cautionner et diriger une telle bamboula, aussi bruyante qu’insultante pour ses compatriotes ?

Si le ridicule pouvait tuer, je ne donnerais pas cher de la peau de notre classe politique. Lorsque l’on constate que l’anniversaire de l’Alliance pour la République  (APR) a réuni Ousmane Tanor Dieng (PS), Landing Savané (l’homme qui recevait  de Wade 30 Millions de FCFA par mois), Cheikh Bamba Dieye (FSD/BJ), Amath Dansokho, Youssou Ndour (Fekke Ma Ci Boole) ainsi que tous ces anciens candidats à la Présidentielle (Khassimou Dia, Cheikh Tidiane Gadio, Diouma Dieng Diakhaté), sans parler des éternels transhumants (Thierno Lô, Mary Teuw Niane, Mbaye Jacques Diop, Demba Dia), on ne peut que croire Malick Noel Seck lorsqu’il nous dit que les coalitions sont des cartels ayant pour but le partage des privilèges et des dorures du pouvoir sur le dos du peuple. J’ai eu honte pour mon pays en voyant ce spectacle.

Comment une opposition qui s’est massivement battue pour le respect de la Constitution en 2012, dans la rue avec les sénégalais, peut-elle aujourd’hui s’enfermer,  dans un hôtel avec le pouvoir, pour une cause qui ne concerne non pas la République dans son ensemble mais seulement l’Alliance pour la République ? Ou bien devons nous voir dans cet évènement d’hier, la énième démonstration que notre Démocratie est tuée à petit feu et que d’opposition, il n’en existe plus ? Si tel était le cas, nous devrions commencer à sérieusement nous inquiéter. Le récent exemple malien avec une classe politique entièrement coalisée autour d’un Président déconnecté de la réalité, a montré que lorsque personne ne veille ni n’interpelle, les véritables sujets qui intéressent l’Etat sont passés sous silence au profit de la gestion affective et financière des partis-amis. Ce genre de configuration a démontré que le chaos n’est jamais très loin. 

La Politique, c’est la conception que j’en ai en tant que jeune, est avant tout un engagement éthique pour le mieux être des autres. Personne n’a obligé ces hommes et ces femmes à se proclamer défenseurs de la Démocratie, à venir briguer les suffrages de leurs compatriotes, à parler en leur nom. D’ailleurs, il faut bien que des sénégalais s’investissent dans la gestion et l’animation directe de la Cité. Cependant, si derrière leurs bons mots et leurs déclarations grandiloquentes, il ne subsiste que des réceptions, des salons et des coalitions d’intérêt alors ils devraient rendre leurs tabliers et savoir qu’ils ne nous représentent plus. C’est ce genre de folklore qui creuse année après année le fossé existant entre les sénégalais et la bourgeoisie politique qui prétend les représenter et les diriger.


Je m’en vais terminer sur ces mots de feu Thomas Sankara, Président de la République du Burkina Faso de 1983 à 1987 : "La petite bourgeoisie africaine, sinon celle du Tiers Monde, soit par paresse intellectuelle, soit plus simplement parce qu’ayant goûté au mode de vie occidental, n’est pas prête à renoncer à ses privilèges. Consommatrice passive et lamentable, elle se regorge de vocables fétichisés par l’Occident […] dans ses salons à l’harmonie douteuse."

Fary Ndao

Membre du Parti Demain la République

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com

Articles similaires (par étiquette)

Haut de la page