Lundi, 01 Septembre 2014 10:04

Vivez! Pas de regret ...

C’est ta vie privée et personne n’a le droit de s’y immiscer. Tu en fais ce que tu veux. Choisis la voie qui te semble la meilleure. En effet juste te dire de ne point REGRETTER de ce qui pourrait en découler
 
Tu délecteras tôt ou tard le fruit de ton labeur. Tu sais, les regrets viennent avec le temps. Ils se manifestent par des remords qui perdurent et entraînent un blocage, empêchant au cerveau de s’épanouir et au cœur de se raffermir. Cet état de choc peut conduire à la démence. J’espère que tu n’es pas encore arrivé à ce niveau. Je pense également que ces caractéristiques suivantes du regret n’ont pas pour l’instant traversé ton esprit  « Si je savais; j’aurai du ; j’aurai pu ; » ?
 
Ces regrets surviennent quand le bonheur s’éloigne et cède la place au malheur. Ils se manifestent quand la maladie s’installe et que la santé se retire. Ils s’affichent quand l’espoir n’est plus permis. Ils s’expriment quand la mort avance à grandes enjambées….. « Si jeunesse savait ! Si vieillesse pouvait » disait mon grand-père.
 
J’ai appris que tu as changé de prénom et que tu as même honte de décliner fièrement et honnêtement tes origines ? J’ai également appris que tu fréquentes les boites de nuit et que tu ne rentres chez toi maintenant qu’au petit matin ? Il parait que tu vis dans un appartement luxueux et que des hommes et des femmes de tout genre y traînent du matin au soir ? J’ai entendu que l’alcool, la drogue et la cigarette sont tes compagnons les plus fidèles ? Pourtant j’ai récemment vu ta photo à la une d’un quotidien d’information exhibant ton corps au regard de milliers de lecteurs. J’avais du mal à le croire mais Il a fallu le témoignage d’un ami.
 
J’ai piqué une crise quand j’ai appris que la police t’avait arrêtée pour histoire de drogue. J’ai été alité pendant une semaine dans un hôpital de la place depuis que j’ai appris que ton nom est cité dans le registre des lesbiennes et des homosexuels de ce pays. Ce qui insinue alors que tu défends activement le mariage entre des créatures de même sexe ? Certainement si. Tu as vendu ton honneur contre l’argent, le luxe, la place pour parler comme La bruyère « tout notre mal vient au point de ne pouvoir être seul. De là, le luxe, le vin, la médisance, l’oubli de soi même et même de Dieu ». Il parait que tu as qualifié de tapage l’appel à la prière prononcé par le muezzin du quartier. On m’a appris que tu ne pratiques plus ta religion comme tu le faisais si bien à l’époque. Tes meilleurs compagnons aujourd’hui et certainement tes ennemis demain sont ceux qui évoluent dans le monde des affaires en l’occurrence ceux qui ont adopté comme business la drogue, l’alcool, le sexe entre autres. J’attire juste ton attention sur un point essentiel. La mort peut arriver n’importe où et n’importe quand. Le vœu de tout un chacun sur terre est d’avoir une fin heureuse. C’est-à-dire mourir dans la voie que Dieu a agréée. Mais pas le contraire.
 
Aujourd’hui, tu as atteint l’âge adulte et tu penses pouvoir voler de tes propres ailes. Tu te glorifies de ceux qui chantent tes louanges et admirent ta beauté. Toute personne qui tente de te rappeler à l’ordre est comptée parmi tes ennemis. Tu penses vivre le paroxysme du bonheur car tu as le vent en poupe pour y arriver. Mais dis-toi que tout ceci n’est qu’illusoire. Car tu es plongé dans une obscurité profonde comme le mythe de la caverne de Platon. Tu refuses de voir la réalité. Mais ton réveil sera brusque et douloureux dès que la vérité vient perturber ton sommeil.
 
Ta mère ne cesse de répéter ces interrogations à chaque fois que ton image défile sur les écrans et s’affiche à la Une des journaux. : « Oh mon Dieu qu’ai-je fait de si grave qui m’a valu ce déshonneur ? Je suis l’opprobre de toute une ville. Pourquoi une telle malédiction s’abat sur ma famille ? »
 
To be continued…
 
Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com
Ziz le thianeur

Ziz le thianeur

Le mec que tu vois au coin de la rue avec son barada et le petit fourneau, celui là avec son pli de journaux et son stylo, lui avec sa tête poilu et son petit bonnet dessus... Éhhh oui, c'est moi, celui qui passe son temps dans le quartier à faire du thé en longueur de journée...

 

Me voici, Ziz' le Thianeur, pour vous servir!

Site web: www.ruepublique.net
Haut de la page